DE LA PSYCHOLOGIE
AUX COMMUNICATIONS PUBLIQUES

J’ai étudié en psychologie pour faire de la clinique et je me suis rendue compte que ce que j’y ai appris pouvait aussi être fort utile à l’extérieur de mon bureau. J’ai eu envie de diffuser ces connaissances, ce que j’ai fait par les médias, l’enseignement et les conférences. Mais, surtout, je m’en suis servie dans toutes les fonctions que j’ai occupées que ce soit en gestion, en gouvernance et en relations publiques.

Au cours de ma carrière, je me suis intéressée au traitement des troubles psychologiques, mais aussi, et de plus en plus, aux facteurs qui favorisent la santé psychologique et le bonheur. Cela concerne autant les organisations et les décideurs que les individus eux-mêmes. La santé psychologique est une responsabilité que partagent la famille, l’école, la société, les organisations et la personne elle-même. Je souhaite favoriser l’implication de chacun dans la recherche de son propre bonheur et de celui des autres.

CONFÉRENCIÈRE

Je suis diplômée de l’Université de Montréal et lorsque le Journal des diplômés a fait mon portrait, ils m’ont présentée comme « la psychologue qui parle au monde ». De tous les titres que l’Université m’a accordés, c’est celui dont je suis le plus fière. En effet, comme conférencière, je me fais un point d’honneur de rejoindre les gens à qui je m’adresse et non seulement de leur transmettre des connaissances. Pour ce faire, je prépare chaque conférence pour le public spécifique à qui je m’adresserai et je les livre en me laissant inspirer par l’atmosphère et le contexte qui le réunit. Du choix du thème et du titre à la préparation et au discours lui-même, toutes mes conférences sont personnalisées. Les thèmes abordés sont donc aussi variés qu’il y a de contextes, ce qui m’amène à parler tant du rapport à l’argent que de la résilience, de la retraite que de la relation entre les milléniaux et les baby boomers en milieux de travail.

ANIMATION

Les rencontres doivent laisser des traces dans la vie de ceux qui y participent. Mon animation vise à donner tout son sens à l’événement. Je me donne le mandat de maintenir un lien constant entre les différentes étapes du déroulement et le thème central, ainsi que de favoriser une relation personnalisée entre les présentateurs et leur public.

 

 

CONSULTANTE

Aussi compétent que l’on soit, il arrive qu’une situation nous dépasse soit par sa nouveauté, sa complexité ou parce qu’on est trop impliqué pour y voir clair. On doit gérer une crise, une nouvelle fonction exige qu’on prenne la parole en public et cela nous fait peur, on voudrait convaincre un groupe de la valeur de nos projets et on rencontre des résistances, on a à composer avec la présence d’une personne difficile dans son équipe ou bien on veut résoudre un climat de division dans l’organisation, voilà quelques exemples où je peux conseiller une personne ou une équipe. Mon regard extérieur, mes propres expériences, notamment en gestion, me permettent de contribuer à la recherche de solutions individuelles ou de groupe.

CLINICIENNE

Je pratique la psychologie clinique depuis 1980. Depuis 1989, je suis associée à la Clinique Cherrier à Montréal (www.clinique-cherrier.com). Ayant présidé l’Ordre des psychologues du Québec de 1998 à 2015 et ayant développé des activités multiples par la suite, je n’ai plus la disponibilité nécessaire pour entreprendre des traitements suivis et réguliers. Ma pratique clinique actuelle consiste donc principalement à évaluer les problématiques psychologiques présentées par des personnes ou des couples et à les conseiller quant à la meilleure démarche à suivre compte tenu de leurs ressources et de leurs préférences. Ma connaissance des compétences spécifiques de nombreux psychologues me permet d’effectuer les références appropriées de manière personnalisée.

FORMATRICE

Les aspects humains du fonctionnement en organisation ne constituent pas une science infuse. Les dirigeants et gestionnaires sont généralement fort compétents dans leur domaine. Toutefois, il arrive qu’une formation soit nécessaire pour acquérir, voire rafraîchir, les compétences requises pour motiver une équipe, résoudre les problèmes interpersonnels, gérer les personnalités difficiles, prévenir les problèmes de santé psychologique, par exemple. La psychologie clinique et la psychologie des organisations se complètent. Dans tous les cas, je me fais un devoir de passer de la théorie à la pratique et de permettre à chacun des participants d’acquérir non seulement des connaissances, mais des habiletés.